La signalisation ferroviaire
Enclenchement
Définition

Lorsqu'on parle d'enclenchement, il faut savoir de quel "enclenchement" on parle. Le REF a une définition bien à lui d'un enclenchement, puisque des règles précises gèrent ce type de méthode contrôle. Dans cette page, nous étudirons plutôt l'enclenchement en termes de logiques derrière la sécurité d'un système de signalisation. En ce sens, le mot anglais interlocking décrit beaucoup mieux ce qu'est un enclenchement. Interlocking se traduire littéralement "inter-verrouillé", ou, "qui se verrouillent les uns les autres".

Îlot d'enclenchement: la voie d'évitement

Une voie d'évitement n'est pas un enclenchement, mais bien deux enclenchements distincts. Les zones grises du diagramme ci-dessous représentent tous les appareils inclus dans un enclenchement. Notez que les signaux d'approche ne sont pas enclenchés. Ces signaux, même s'ils sont connectés avec la circuiterie du signal contrôlé, ne sont pas enclenché puisque aucun aiguillage, ni traverse (diamond), ni pont levi n'est rattaché directement à eux. Une façon simple de dire les choses seraient de dire qu'ils sont enclenchés en permanence au signal contrôlé. Mais dans le faits, il ne font pas partie de l'enclenchement.
Enclenchement voie evitement
Une particularité de ce système, c'est que la voie d'évitement n'est pas électrifiée. Notez que le terme "électrifiée" signifie "circuit de voie". Dans ce cas-ci, ce terme n'a aucun rapport avec l'alimentation électrique des locomotives par les rails. Les voies d'évitement n'ont aucune circuiterie. Le système reconnait que, lorsqu'un train y est entré, il l'est toujours. Mais en aucun temps, le système de signalisation ne peut garantir que la voie sera libre, qu'il n'y aura pas un rail rompu ou un aiguillage (manuel) mal orienté. C'est pourquoi, lorsqu'un train prends la voie d'évitement, les signaux S2 et S6 afficheront "marche à vue".

Dans ce type d'enclenchement, les signaux (par exemple S1, S2 et S3) sont enclenchés uniquement avec l'aiguillage (A1) et le canton devant le signal. Pour afficher une voie libre, le signal S1 ne fait que s'assurer que l'aiguillage est orienté en position normale, et que le canton devant lui est libre. S3 agit de la même façon, mais en s'assurant que l'aiguillage est en position renversée. Dans le cas où l'aiguillage serait en position opposée à celle où les signaux affichent un signal de voie libre, ils afficheront un signal d'arrêt absolu, à l'exception de S2 qui donnera plutôt un signal de marche à vue. S2 donnera un signal de marche à vue, car pour lui, la position normale est vers la voie principale, et la position renversée, vers la voie d'évitement.

Si l'aiguillage A1 est en position normale, et qu'il doit être tourné, aucun signal (S1, S2 et S3) ne doivent être verrouillés. De plus, ils doivent tous afficher arrêt absolu. En tournant l'aiguillage A1 en position renversée, on verrouille instantanément S1, qui demeurera à arrêt absolu, même si une commande contraire lui parvient. Une fois l'aiguillage A1 tourné, le fait de libérer S2 ou S3 verrouillera l'aiguillage. Et lorsque S2 ou S3 sera libéré, le signal restant sera verrouillé à sa position, qui est arrêt absolu.

Lorsque qu'un train passera par là, le système attendra de le détecter dans le canton devant le signal libéré. Une fois cette condition remplie, il attendra que l'aiguillage A1 ne soit plus occupé par le train, puis déverrouillera l'aiguillage. Au besoin, le système pourra faire tourner l'aiguillage A1. Les signaux dont le canton est libre devant eux seront libérés, ce qui permettra au CCF de donner une autre commande, pour qu'un second train (qui attendait sur la voie adjacente) puisse poursuivre sa route.

Îlot d'enclenchement: liaison double

La logique d'enclenchement des liaisons doubles est légèrement plus simple que celle des voies d'évitement, car ici, le système connaît toutes les routes possibles, ainsi que leur occupation. Toutes les voies de l'enclenchement sont électrifiées.
Enclenchement liaison
Comme dans le cas de la voie d'évitement, les signaux d'approche ne font pas partie de l'enclenchement.

Une liaison (crossover) comporte cependant un type spécial d'enclenchement. Depuis le début de ce texte, nous parlons de "route enclenchée". Il existe aussi les "pointes enclenchées". Une route enclenchée verrouille les signaux et les aiguillages selon un itinéraire sélectionné. Des pointes d'aiguillage enclenchées sont verrouillés selon la condition d'un autre aiguillage. Dans ce cas, l'aiguillage A1a est enclenché en permance avec l'aiguillage A1b. Les aiguillage doivent être en position normale en même temps, et en position renversée en même temps. Les verrous s'appliquent aux deux aiguillages en même temps. Si un aiguillage refuse de tourner (glace, bris mécanique), alors l'autre ne bougera pas non plus. Et c'est toute la liaison qui sera hors-service.

Pour le reste, la logique demeure la même qu'avec la voie d'évitement.

Logique conditionnelle de verrouillage

Le verrouillage des appareils (signaux et aiguillages) se crée lorsque le système libère une route. Un signal verrouillé ne peut changer d'aspect, alors qu'un aiguillage verrouillé ne peut être tourné. Le verrouillage empêche aisni qu'une commande fasse changer subitement un signal alors que le train est à quelques pieds de ce dernier, ou pire, qu'un aiguillage soit ré-orienté alors qu'un train passe dessus.

Cependant, on ne peut verrouiller tous les signaux et tous les aiguillages d'un enclenchement lorsqu'un train passe dans cet enclenchement selon un itinéraire établie. Si tel était le cas, un train arrêté sur le tronçon B-E ci-dessous empêcherait de faire tourner l'aiguillage A3 pour un train voulant faire le trajet A-C.

Pour profiter des pleines capacités de la ligne, dans un enclenchement, les verrous doivent s'enlever dès que le train a libéré cet appareil. De plus, seuls les verrous faisant parties de la route sélectionnée doivent s'enclencher. Ainsi, un train faisant le trajet B-C libérera la liaison A2 (aiguillages A2a et A2b) avant de libérer l'aiguillage A3. Un train arrêté au signal S4 sur le trajet E-B pourra alors poursuivre sa route plus rapidement, que si l'ensemble des appareils demeureraient verrouillé jusqu'à ce que la train ait complètement libéré l'enclenchement.

Le tableau ci-dessous vous montre, pour chaque itinéraire possible, quel signal et/ou aiguillage doit être verrouillé lorsqu'un itinéraire est établit.

Légende

  • Noir: Signal.
  • Vert: Aiguillage verrouillé en position normale.
  • Rouge: Aiguillage verrouillé en position renversée.
  • Bleu: Aiguillage verrouillé, peu importe sa position.
  • Logique de verrouillage

    Exemple 1: Dans le tableau suivant la première ligne se lit comme suit: "Dans tous les cas où le signal S1 est libéré, l'aiguillage A1a est verrouillé, peu importe sa position. Les aiguillages A2b et A2a sont verrouillés en position normale."

    Exemple 2: La seconde ligne du tableau se lit comme suit: "Lorsque le signal S1 est libéré ET que l'aiguillage A1a est verrouillé en position normale, l'aiguillage A1b est verrouillé en position normale, est l'aiguillage A3 est verrouillé, peu importe sa position.

    Signal libéré Dans le cas où l'aiguillage __ est verrouillé Les appareils suivant sont verrouillés
    Signal S1 . A1a, A2b, A2a
    A1a A1b, A3
    A1a, A3 S3
    A1a, A3 S5
    A1a A1b, S4
    Signal S2 . A1a, A1b, A2b
    A2b A2a, S4
    A2b A2a, A3
    A2b, A3 S3
    A2b, A3 S5
    Signal S3 . A1a, A1b, A2a, A3
    A2a A2b, S1
    A2a A2b, S2
    Signal S4 . A1b, A2b, A2a
    A1b A1a, S2
    A1b A1a, S1
    Signal S5 . A1a, A1b, A2a, A3
    A2a A2b, S1
    A2a A2b, S2