La signalisation ferroviaire
Permis d'occupation de la voie
Définition

Un permis d'occupation de la voie (POV) n'est pas un système de contrôle à proprement dit. C'est une passassion de l'autorité sur la voie. Lorsqu'un contre-maître doit effectuer des travaux d'entretien sur la voie, il doit avoir en sa possession en POV. En plus du nom du contre-maître, le POV comprends les limites de travail du contre-maître (désignées par un numéro de signal, d'aiguillage ou de gare). Il y aussi d'autres instructions lorsque deux contre-maîtres se chevauchent (un contre-maître peut être en possession de deux POV se chevauchant. il y a alors chevauchement avec lui-même). Finalement, dans le REF, le POV est aussi associé au modèle Y.

Identification des limites d'un POV

Les POV (surout en CCC) sont souvent associé aux drapeaux rouges de la règle 42. Cette règle stipule que les drapeaux rouges doivent être placé à au moins 200 verges du lieu des travaux. Les drapeaux à bandes jaune et rouge doivent être placé à au moins 3000 verges des drapeaux rouges. Dans certains cas (comme le pont Victoria et le Pont de Québec), les drapeaux sont placés de façon permanentes, dans des caissons d'aluminium. Ils en sortent automatiquement aux heures prévues par le POV. Ces immenses ponts demandent une attention constante, d'où la raison d'avoir des drapeaux automatiques. Mentionnons aussi que pour un train, passer un drapeau rouge est aussi grave que de passer un signal d'arrêt absolu. Vous pouvez consulter la page sur la signalisation non-lumineuse pour voir comment sont fait ces drapeaux (bien que le terme "drapeau" soit générique. Dans les faits, il s'agit souvent d'un placard d'aluminium).

Passassion du contrôle

Un POV passe le contrôle de la portion de la voie mentionnée au contre-maître. Cette passassion des pouvoirs n'est pas totale. C'est-à-dire qu'en CCC, les signaux gouvernent toujours la voie ferrée (à moins qu'un bulletin de marche stipule le contraire), et en ROV, les feuilles de libération données au train s'appliquent toujours. Néanmoins, c'est le contre-maître qui s'assurera du contrôle des trains devant passer dans cette partie de la subdivision. Lorsque les travaux sur la voie sont majeurs, le contre-maître doit demander un POV au moins 24 heures d'avance, pour que les trains ait l'avertissement via leur bulletins de marche. Dans le cas de travaux d'urgence devant être exécutés avant que les trains aient reçu leurs bulletins de marche par écrit, les bulletins de marche seront transmits par radio par le CCF. Par exemple, c'est le cas d'un passage à niveau rapporté défectueux par le passage d'un train précédent.

Passer dans un POV

Comment un train peut-il être autorisé à circuler dans les limites d'un POV? Le train doit d'abord appeler suffisamment d'avance (dès qu'un contact radio est possible) le contre-maître pour l'aviser de sa présence. Le contre-maître autorisera le train (ou non) à passer dans ses limites, selon certaines conditions (vitesse, faire sonner la cloche, coup de klaxon, surveiller les hommes et la machinerie au travail, etc...).

Pour voir un exemple de POV (avec fichier audio), cliquer ici.